Tourisme

Voyage et Covid-19 : les destinations possibles pour voyager

voyage et covid 19

Les frontières se sont rouvertes pour la France depuis ce lundi 3 mai. Une occasion en or pour les amoureux d’aventure et les passionnés de voyage de repartir à la découverte d’autres contrées. Toutefois, ce n’est pas pour autant une raison pour laquelle il faut baisser sa garde face à la pression de la Covid-19. C’est pourquoi le gouvernement a ordonné de faire passer un test PCR à tous ceux qui veulent sortir du territoire français. Toujours dans cette optique, les gestes barrières et les mesures sanitaires doivent être respectés pour contenir la propagation du virus. Si l’on veut tourner le cap vers l’étranger, voici les destinations de voyage possibles.

L’Union européenne

Certes, l’état d’urgence sanitaire proclamé par le gouvernement français depuis la deuxième vague du Coronavirus a interdit toute entrée et sortie des frontières sauf motif impérieux. Toutefois, ce 3 mai, les donnes ont changé et les portes sont de nouveau opérationnelles. D’après les règlementations en vigueur, il est désormais possible de voyager à l’intérieur de l’Union européenne avec présentation de test PCR négatif récent de 72 heures. Aucun motif impérieux n’est exigé dans cette mesure. Toutes les destinations de l’espace européen sont éligibles à savoir l’Islande, Monaco, la Norvège, Andorre, Saint-Marin, le Saint-Siège, le Liechtenstein, etc.

Les régions extraeuropéennes ouvertes sans restriction

Le gouvernement français a, certes, levé ses restrictions en ce qui concerne ses frontières, mais le reste va dépendre du pays de destination. En tout cas, l’Albanie et la Macédoine du Nord restent ouvertes à la France. Ces pays n’exigent pas de motifs impérieux pour la rentrée des voyageurs provenant de l’Hexagone dans leur territoire. De plus, les activités touristiques sont autorisées avec une liberté conséquente. Malgré tout, la distanciation sociale et le port du masque restent obligatoires. Pour découvrir plus d’informations sur le voyage et la Covid-19, il est conseillé de se rendre sur le site de Cresca.

Les destinations réclamant un test PCR négatif

D’autres régions ont continué de promouvoir la filière tourisme en vue de sauvegarder leur économie. Ces derniers autorisent l’entrée des voyageurs à condition d’un test PCR négatif de moins de 72 heures. Ils font référence aux pays suivants : Espagne, Croatie, Bulgarie, Luxembourg, Turquie, Suisse, Slovénie, Malte, Géorgie, Monténégro, Grèce, Arménie, Bosnie-Herzégovine, Serbie, Monaco, Chypre et Suède. Aux portes de ces pays, la seule présentation d’un test PCR négatif suffit pour autoriser à un voyageur de passer le territoire. Toutefois, ses informations personnelles sont recueillies pour de raison de précaution.

Les destinations réclamant un test PCR négatif avec une obligation de quarantaine

Hormis le Danemark, la Finlande, la Hongrie, la Lettonie, la Norvège, le Portugal, la Russie et la République tchèque, tous les pays du continent sont ouverts à la France sans motif impérieux. C’est le cas pour les suivants :

  • Les pays imposant une quarantaine de 14 jours : Irlande et Slovaquie,
  • Les pays imposant une quarantaine de 10 jours : Allemagne, Autriche, Belgique, Estonie, Lituanie, Pays-Bas, Pologne, Roumanie, Royaume-Uni,
  • Le pays imposant une quarantaine de 5 jours : Italie.

Dans certains cas, un formulaire en ligne doit être rempli par le voyageur juste avant le départ. Il s’agit d’une procédure de routine qui consiste en l’application des mesures sanitaires.