Emploi

Les conditions pour être éligibles à un point relais

point relais commerce

On ne pourra être plus proche de sa clientèle qu’en étant plus serviable. L’intérêt de coupler ses services ou points de vente à un point relais est un des meilleurs moyens pour y parvenir. Véritable alternative moins coûteuse pour attirer plus de clientèles à son point de vente, le point relais offre la chance à toutes les gérantes d’une activité commerciale de proximité. Voyons de plus près les conditions et éligibilités en passant par un brief fonctionnement.

Devenir point relais : les connaissances basiques à cerner

Un point relais est un distributeur de colis des sites E. marchands. En effet, ces acteurs en ligne souhaitent diminuer le coût de leur service tout en visant une meilleure flexibilité de récupération de colis pour leur client. D’un côté, pour le e-marchand la chaine de livraison est raccourcie en invitant le client de récupérer ses colis chez une boutique de proximité. De l’autre, du côté du client, il ne sera pas contraint d’ajuster sa disponibilité à la maison en fonction du souhait du livreur de l’E. marchand et viendra récupérer le colis comme bon lui semble. Le point relais est une personne la personne tierce.

Par contre, il sera rémunéré avec des commissions par colis. Certains, en fonction de leur emplacement ou parfois leur qualité de service arrivent à combler 10 à 20% de leurs chiffres d’affaires via cette commission. Mais l’intérêt principal d’y recourir réside au fait d’attirer plus de clientèles. Par exemple pour un fleuriste, devenir un point relais garantit une meilleure visibilité de ses produits et offres.

Quels sont les profils les plus recrutés ? 

La condition primordiale est de traiter un commerce de proximité. Parmi les plus pratiques, il y a le fleuriste, le point presse, le bureau-tabac, l’épicerie et le cordonnier. On les qualifie généralement de petites activités à des coûts moins onéreux qui pourront être encouragés par des commissions régulières, mais sont aussi désireux de faire parler de leur service. 

Cela n’exclut pas également les activités qui traitent à longueur de journée à l’exemple d’un café-restaurant, d’un épicier, d’un bistrot, d’un magasin d’optique, d’un pressing, d’une station-service et d’une boutique de téléphonie. En dehors de leur disponibilité, nous réitérons toujours le fait de la proximité. Un facteur calculé par son emplacement géographique, son appartenance à un quartier résidentiel ou habitable et non des zones industrielles.

Les conditions requises pour devenir point relais

En continuité aux profils éligibles, les recruteurs de points relais apprécient, dès lors, les zones passantes, les points de vente qui se trouvent à proximité des transports communs, et ceux sur le chemin habituel des clients. Leur principe est simple : faire la livraison plus aisée, et plus flexible possible au client.

 En ajout, la disponibilité est incontournable. Elle doit être fonction de la clientèle notamment ses horaires libres. Un point relais doit être conscient qu’il doit traiter au-delà des heures d’ouverture habituelles d’un bureau à l’exemple d’un samedi. Le service doit être continu, c’est-à-dire qu’il y aura toujours une personne à la caisse. Et finalement, il doit disposer d’un espace de stockage pour les colis déposés.