Santé

L’essentiel à connaître sur la Prothèse auditive

prothèse auditive

La France compte 6 millions de personnes souffrant de surdité. Ce handicap se présente sous plusieurs formes. Chaque cas a sa propre prothèse auditive. Voici un tour d’horizon des différents dispositifs disponibles dans l’Hexagone.

Fonctionnement de la prothèse auditive

Il revient au spécialiste ORL de déterminer si un patient a besoin d’une prothèse auditive. Il peut choisir l’appareil qui lui correspond auprès des 3 600 audioprothésistes français. Ces derniers suggèrent des équipements dont le but est d’amplifier le son. Le type de dispositif dépend du degré de surdité. L’intensité sonore que les cellules de l’oreille interne peuvent naturellement capter et traduire est mesurable. Si la personne a entre -20 et -40 dB, elle est « légèrement » sourde. Elle nécessite une prothèse auditive rechargeable qui corrige la perte des bruits faibles et aigus. Si le patient a une acuité entre -40 et -90 dB, elle souffre de surdité sévère. Il existe aussi des équipements capables de rectifier son handicap. Avec > à 90 dB, il s’agit d’une absence totale de l’ouïe. Ce qui reste pratiquement impossible à soigner.

Différents types de prothèses auditives

Le contour d’oreille reste le dispositif le plus rependu. Il se place derrière le pavillon et peut s’enlever facilement. Quoi qu’il en soit, il est résistant à l’eau. Cet appareil répond à plusieurs types de surdité. Le tube qui s’insère dans l’orifice ne craint pas l’excès de cérumen. L’intra-auriculaire s’introduit dans le conduit. Comme les intraconques, il s’agit d’une prothèse auditive invisible. D’ailleurs, leur discrétion constitue le principal avantage de ces dispositifs. Puis, chaque appareil comprend un réglage. Par contre, il est plus sensible aux bruits parasites, notamment le sifflement du vent. Le microcontour open qui s’appelle aussi écouteur déporté ne bouche pas complètement l’orifice. Ce qui permet au patient d’entendre les fréquences graves. Puis, il y a également l’implant directement placé sous le crâne. Il n’amplifie pas le son, mais sollicite le nerf auditif. Ce procédé est repris par une puce à introduire dans l’oreille moyenne. Il s’agit d’une prothèse auditive affleloue ossiculaire qui se fixe sur l’os.

Prix et remboursement des dispositifs auditifs

Le prix moyen d’un appareil pour corriger l’ouïe est d’environ 1 600 euros. Quoi qu’il en soit, le remboursement prothèse auditive est 100 % si la personne souscrit à un mutuel de santé complémentaire. Cette assurance pourra même couvrir une facture de 2 200 euros. Puis, la Sécurité sociale vérifie plusieurs points. Il faudra que l’appareillage découle d’une prescription médicale. Il devrait aussi figurer sur la liste des produits et prestations remboursables (LLP). La Sécu assure une couverture de 60 % pour les moins de 20 ans. Cette catégorie de bénéficiaires touche entre 900 à 1 400 euros par personne, soit le prix d’une prothèse auditive phonak. Chez les plus de 20 ans, l’État rembourse 180 euros, à travers l’assurance maladie universelle. Les reformes de 2021 ont permis d’avoir une couverture à 100 % sous condition. Le coût d’un implant avec pose peut dépasser les 45 000 euros.