Finance

Ouvrir un compte sans banque : avantages et inconvénients

Ouvrir un compte sans banque

Une décennie est passée depuis la mise en œuvre des comptes sans banque et ils gagnent déjà une place assez importante sur le marché financier. Il s’agit d’une formule proposée aux particuliers comme aux professionnels pour une possibilité d’accréditation même dans une situation d’interdit bancaire. Quoi qu’il en soit, les conditions financières sont aussi intéressantes que celles des banques classiques. Mais, une raison suffisante pour ouvrir un compte sans banque ? Pour mieux cerner le sujet, cet article va exposer tous les avantages et inconvénients de cette manœuvre.

Un compte sans banque : principes et fonctionnements

Avant d’entrer dans les détails, il est important de faire le point sur ce qu’est un compte sans banque. Contrairement à l’aspect classique, celui-ci est fourni sans banquier. Cette offre est surtout proposée par des établissements de paiement qui œuvre dans un autre secteur d’activité que les finances. En optant pour cette alternative, on bénéficie d’un droit de dépôt sans avoir à présenter des conditions de revenus ni d’antécédents bancaires. Il est aussi valable pour les personnes subissant un interdit bancaire que pour celles qui sont en situation de fragilité financière.

En ce qui concerne l’ouverture du compte, une présentation de pièce d’identité et d’une coordonnée physique suffit. Après confirmation, le client peut avoir accès à un relevé d’identité bancaire et une carte de paiement rechargeable. En général, le compte sans banque fonctionne comme une banque en ligne pouvant être gérée à partir d’un smartphone ou d’un ordinateur connecté.

Les avantages d’ouvrir un compte sans banque

Ouvrir un compte sans banque s’offre comme une alternative pleine de privilèges à tous les particuliers et professionnels qui souhaitent bénéficier d’un droit de dépôt.

D’abord, la plupart des opérations des banques classiques y sont accessibles avec une affectation de prix raisonnable. Le principal intérêt des souscripteurs repose alors sur le tarif proposé. Les frais extraits sont moins imposants pour facilement instaurer une meilleure gestion financière.

En ce qui concerne les conditions d’acceptation, un compte sans banque est ouvert à tous. Si l’on est victime d’un interdit bancaire, cette alternative peut servir de seconde chance pour restaurer sa stabilité financière et retrouver sa solvabilité.

Un compte sans banque permet également la promotion des services digitaux, rendant ainsi possibles les traitements à distance et les solutions de paiement mobile. L’accessibilité est alors de mise pour cette manœuvre.

Les inconvénients d’un compte sans banque

Malgré le fort nombre d’avantages qu’il offre, avoir un compte sans banque n’est pas pour autant dépourvu de risques. Bien que l’alternative ne dispose pas de banquier, nombreuses sont les opérations retenues telles que la disposition d’un chéquier, la possibilité de découvert, les solutions d’épargne ainsi que le dépôt d’espèces.

Par ailleurs, les cartes de paiement fournies aux bénéficiaires nécessitent une validation systématique vis-à-vis du gestionnaire de compte à chaque opération. Les possibilités de refus sont alors conséquentes, voire fréquentes, surtout en cas d’insuffisance de fonds. De plus, plusieurs services ne sont pas applicables à l’utilisation de ces cartes : les parkings, les péages ainsi que les stations d’essence.