Santé

Le correcteur de posture : comment l’utiliser convenablement ?

correcteur de posture

La colonne vertébrale subit quotidiennement de nombreux chocs plus ou moins importants. Lorsqu’on est assis sur une chaise de bureau, quand on marche, ou encore lorsqu’on pratique du sport, la partie dorsale où se trouve le rachis peut faire l’objet de mauvaise posture. Et pour cause, le dos est soumis à de multiples épreuves qui provoquent sa déformation.

Le correcteur de posture : comment ça marche ?

En cas de mauvaise posture, il est possible de l’améliorer grâce à l’utilisation d’un accessoire adéquat appelé correcteur de posture. Ceci permet de se tenir droit et redresse le dos pour qu’il retrouve sa bonne posture. Le correcteur de posture possède un trait commun avec une ceinture dorsale également appelée corset. Il permet de soulager la douleur tout en corrigeant la posture.

Pour avoir une idée, le correcteur de posture force à maintenir le dos bien droit lorsqu’on travaille assis derrière un bureau. Cet accessoire offre la possibilité de retrouver un dos et des épaules bien droits au fond du siège. Cette ceinture dorsale recouvre le haut de la colonne vertébrale jusqu’au milieu du dos afin d’apporter un soutien dorsal.

La mauvaise posture : des conséquences graves sur la santé

Il est possible qu’on ne ressente pas dans l’immédiat la douleur dorsale lorsqu’on pratique du sport et pendant le travail. Pourtant, un mal de dos insupportable peut survenir à tout moment et risque d’empêcher de réaliser le moindre mouvement. La douleur est trop forte et peut causer en général l’arrêt de travail, en plus des troubles musculosquelettiques.

Dans la plupart des cas, le mal de dos provient d’une mauvaise posture ou d’un mauvais mouvement. Ce dernier peut en effet entraîner une douleur au niveau d’un muscle ou d’une articulation. À noter que les douleurs touchant les cervicales s’appellent la cervicalgie. Pour celles touchant le haut du dos se nomment la dorsalgie, et la lombalgie pour les douleurs dans le bas du dos.

La mauvaise posture favorise plusieurs types de maux du dos, à savoir lumbago, sciatique, hernie discale, arthrose et bien d’autres. Elle peut aussi déboucher sur une déformation de la colonne vertébrale : lordose, scoliose et cyphose. Une douleur chronique relativement discrète peut être également déclenchée par la mauvaise posture.

Le moment idéal pour porter le correcteur de posture

Le correcteur de posture est un type de gilet de maintien du dos droit. Cet accessoire ne doit pas être porté 24h/24. L’idéal est de l’enfiler quand on est assis derrière son bureau. L’objectif est de forcer à maintenir une bonne posture. Lorsque la posture est assimilée, le correcteur peut être retiré. Il est impératif de répéter ce geste chaque jour jusqu’à ce qu’on arrive à maintenir naturellement une posture droite.

Lors de la pratique d’une activité sportive, il faut mettre à contribution le dos et les épaules afin de profiter d’un résultat efficace. Il est également conseillé de porter une charge lourde et plus largement si on doit pratiquer un geste délicat pour le dos. Afin de garder le dos bien droit, il faut aussi marcher régulièrement. En utilisant quotidiennement le correcteur de posture sans en abuser, on obtient progressivement une posture corrigée lorsqu’on est assis, debout ou dans d’autres positions.