Santé

Jouer aux échecs pour échapper au stress et préserver ses fonctions cognitives

Jouer aux échecs pour échapper au stress

Selon le rapport Gallup Global Emotions Report qui a interrogé plus de 150 000 personnes dans quelque 140 pays, nous sommes de plus en plus anxieux, stressés et contrariés, au quotidien. De plus, 20% des personnes interrogées se disent « en colère » ou « tristes », parfois dans raison particulière.

Lorsque cet état d’esprit n’est pas causé par une raison sous-jacente bien identifiée, les professionnels de santé recommandent d’identifier puis de pratiquer une activité divertissante avec plus ou moins de sérieux. Vous êtes baroudeur ? Essayez le trekking, l’alpinisme ou la randonnée. Vous êtes plutôt sédentaire ? Essayez d’apprendre un instrument de musique ou de jouer aux échecs. C’est à cette dernière option que nous allons nous intéresser dans cet article !

Les échecs, pour maîtriser le stress et entretenir ses fonctions cognitives

Le stress est indubitablement le premier ennemi de votre qualité de vie, au quotidien. La vision devient floue, la pensée tend vers le négatif et tous les contretemps que vous rencontrez prennent une ampleur exagérée. Et l’omniprésence des smartphones, des ordinateurs et autres terminaux à écrans lumineux n’est pas pour arranger les choses. En plus de permettre une trêve bienvenue qui permet à l’esprit de se ressourcer, le jeu d’échecs est une véritable gymnastique intellectuelle, qui permet de développer vos capacités d’analyse, d’améliorer votre capacité de concentration et de réduire vos niveaux d’anxiété.

Les échecs sont au cerveau ce que l’exercice physique intense est au corps. L’avancée des neurosciences permet aujourd’hui d’affirmer sans risque que la pratique d’une activité intellectuelle aussi intense que les échecs permet de préserver la mémoire, d’améliorer la motricité fine chez les sujets âgés et d’entretenir les fonctions cognitives. Ainsi, en jouant régulièrement aux échecs, même à un niveau amateur, vous cochez plusieurs cases :

  • Une meilleure gestion de l’anxiété ;
  • Une rationalisation de la prise de décision ;
  • Une amélioration de la mémoire et de la mémorisation ;
  • Une certaine socialisation, car il faut être deux pour jouer !

L’échiquier et les pièces sont généralement faits d’un matériau naturel comme le bois, ce qui vous reconnecte avec le réel, la nature et « l’objet physique ». Aucune émission de lumière bleue (smartphones, ordinateurs, tablettes) n’est à déplorer, ce qui préserve votre sommeil et votre acuité visuelle.

Les échecs : un vecteur de soft skills pour les plus jeunes

Si les jeunes enfants sont initiés aux échecs dès leur plus jeune âge, ils apprendront très vite le lien entre les causes et les conséquences. Ils apprendront également des notions compliquées à enseigner, comme l’anticipation, la prévision, l’établissement de scénario, la stratégie, la patience, l’analyse et la prise de décision… des aptitudes que l’on retrouve dans toutes les parties d’échecs. La rationalisation de la décision à partir d’éléments factuels, le sacrifice d’une pièce pour avancer et la projection sur plusieurs tours sont des soft skills inestimables.

De nombreux étudiants et enseignants utilisent les échecs comme une activité extrascolaire pour le développement du cerveau. Mais de plus en plus de pays intègrent les échecs comme un élément pédagogique à part entière, que ce soit dans le cadre des cours de mathématiques ou en tant que matière.

Les échecs : un allié santé et bien-être pour les seniors

Les échecs permettent de combattre l’isolement et l’ennui, deux facteurs qui minent la qualité de vie des seniors. Le jeu permet aux personnes âgées de challenger leur cerveau et d’entretenir leur santé mentale. Ils pourront par exemple intégrer un club local ou tout simplement organiser des petits tournois entre amis.

De nouvelles recherches scientifiques ont montré que les échecs sont bien plus qu’un simple jeu. Ils permettraient même de modifier la structure de base de notre cerveau. Il s’agirait ainsi d’un moyen ludique et amusant de préserver ses fonctions cognitives, d’améliorer sa capacité de concentration et de doper sa mémoire.

Acheter un jeu d’échecs, c’est donc s’ouvrir à un univers fascinant, à une communauté active et passionnée mais aussi et surtout embarquer dans une belle aventure de développement personnel.