Santé

Comment se fait le contrôle qualité de l’eau potable ?

controle-qualité-eau

L’eau du robinet est l’un des aliments qui font l’objet de surveillance en France. En effet, comme elle est destinée à la consommation humaine, l’eau du robinet doit impérativement respecter les normes prévues. Ainsi, des interventions sont effectuées tout le long de la production pour assurer le suivi sanitaire permanent de l’eau. Mais quelles sont donc les étapes d’un contrôle sanitaire de l’eau potable avant qu’elle soit mise à la consommation des contribuables ?

Surveillance exercée par le responsable de la production et de la distribution

Le contrôle qualité de l’eau potable commence dès le captage en milieu naturel, tout le long de la production et la distribution jusqu’à son arrivée au robinet du consommateur. La surveillance effectuée par la personne responsable de la production et de la distribution de l’eau est composée de plusieurs étapes. La procédure commence par une vérification régulière des mesures prises par rapport à la ressource utilisée. Ensuite, la surveillance implique également la vérification du fonctionnement des installations.

Des analyses seront effectuées selon le niveau de danger détecté dans le système de production et de distribution d’eau. Les analyses officielles pour le contrôle qualité de l’eau potable sont effectuées par les laboratoires tels qu’Agroqual. Le laboratoire va pratiquer des prélèvements à la source pour assurer le contrôle sanitaire de l’eau. Le contrôle sanitaire effectué par le laboratoire complète les analyses automatiques qui se font en continu pour évaluer les variations de la qualité de l’eau.

La surveillance effectuée par le responsable de la production et de la distribution de l’eau implique également une étude pour déterminer la vulnérabilité des installations de production et de distribution d’eau vis-à-vis des actes de surveillance. Toutes ces étapes et les informations collectées vont être consignées dans un fichier sanitaire. Ce dernier constitue le support de suivi de l’exploitation. Ce sont des données en temps réel qui déterminent la qualité de l’eau.

Le contrôle sanitaire effectué par les Agences Régionales de Santé ou ARS

Le contrôle sanitaire de l’eau mis en œuvre par les ARS permet de vérifier la qualité physico-chimique et bactériologique de l’eau. En effet, il implique aussi la réalisation de prélèvement et d’analyse de l’eau au niveau des installations de production et de distribution. Ensuite, une expertise sanitaire des analyses sanitaires se fera. Ce contrôle sanitaire par les ARS implique également une vérification des installations de production et de distribution.

Aussi, le contrôle des ARS comprend également la prise de décisions par rapport aux mesures de l’administration comme les autorisations ou la gestion des non-conformités. Le contrôle de la surveillance effectuée par la personne responsable de la production et distribution de l’eau fait également partie des actions des ARS. L’information sur la qualité de l’eau est l’étape finale de ce contrôle sanitaire.

Aussi, il faut savoir que l’analyse de l’eau doit respecter les lignes directrices de l’OMS par rapport à la qualité de l’eau. De plus, les programmes de contrôle effectué par les ARS portent sur les paramètres microbiologiques, physico-chimiques et radiologiques pour s’assurer que l’eau soit conforme aux exigences de qualité réglementaires mais aussi qu’elle ne présente pas de risque pour la santé du consommateur.