Maison

Quelles fixations murales choisir pour ses tableaux ?

La majorité des gens pensent qu’accrocher un tableau est une chose facile. Pourtant, il est indispensable de bien choisir votre accroche si vous ne voulez pas percer votre mur inutilement. Le tableau est un élément de décoration qui va habiller les murs de votre maison. En dehors de son emplacement, il est indispensable de déterminer le type d’accroche qui devra varier en fonction la nature du mur et du poids du tableau lui-même.

L’emplacement du tableau

Avant de vous procurer le support mural pour tableau, vous devez d’abord déterminer l’emplacement de ce dernier. Une fois que vous aurez choisi la pièce dans laquelle l’accrocher, vous devez tenir compte de certains critères. Pour que les couleurs de votre œuvre d’art soient conservées, vous devez éviter la lumière directe. Ne manquez pas non plus de tenir compte de l’emplacement de vos meubles et la couleur de vos murs. Evitez également les paradoxes en matière de dimension. Il est préférable d’adapter votre tableau au style de la décoration de la chambre. Déterminez également sa hauteur pour que vous ne l’accrochiez pas trop haut ou trop bas. Avant que vous ne fassiez les premiers gestes de mise en place, vous devez à tout prix tracer des repères sur chaque coin supérieur du cadre en testant l’emplacement avant tout. N’hésitez pas non plus à repérer les fixations au mur et de préparer les accroches.

Les différentes accroches pour tableaux

L’un des moyens les plus simples pour accrocher des cadres ou des tableaux au mur est d’utiliser des crochets. Surtout si votre mur sonne creux. Ce type d’accroche est très réservé aux cadres de petites tailles. Il vous suffit, pour cela, d’enfoncer directement le clou de biais. Dans le cas d’un mur possédant un son sourd, optez pour le crochet suédois qui peut même tenir sur un mur en pierre ou en béton.

Une autre alternative est la cheville. Vous trouverez deux sortes de chevilles sur le marché qui sont adaptés pour chaque type de mur. La première est celle à bascule si votre mur est creux. Pour un mur plein, optez pour une cheville à expansion ou à vis. La méthode pour la pose va varier en fonction du type d’ancrage. Si certains vous obligent à utiliser un pré-perçage, d’autres non.

 Il y a également la cimaise qui est favorable pour une accroche rapide. IL y a celle en J qui s’installe par des câbles est des crochets. Le top rail qui n’utilise que les câbles fixées au plafond. Et la G qui est plutôt discrète. Cette dernière est réglable et vous permet de régler à hauteur adaptée vos tableaux.

Si vous ne voulez pas vous procurer une sorte d’accroche, vous pouvez toujours opter pour la méthode traditionnelle : une perceuse. Si vous en avez à la maison, il vous suffit de la tenir bien droite, de faire un trou, de placer la cheville et de l’enfoncer grâce à un marteau avant d’utiliser le tournevis et le tour est joué.

Leave a Comment