24 heures moto : les équipes asiatiques ont fait parler d’elle

24 heures moto

L’évènement 24 heures motos s’était déroulé au circuit Bugatti du Mans les 21 et 22 avril 2018. Pour cette édition, les marques japonaises ont assuré le spectacle. Kawasaki et Yamaha ont monté la pression d’un cran. La course d’endurance d’un jour et d’une nuit les opposait à BMW et autres constructeurs internationaux qui étaient également prêts à en découdre. Voici un retour sur les moments fort de ce rendez-vous annuel des amateurs de combat sans merci entre deux roues.

Kawasaki fut la vedette des essais aux 24 heures motos

Pendant les essais, l’équipe SRC Kawasaki a impressionné ses concurrentes en signant un excellent chrono. Le jeudi 19 avril 2018, l’écurie japonaise s’est félicité d’avoir bouclé la piste en 1’37″545. Ce temps s’obtient par la moyenne cumulée entre les trois pilotes Kawasaki ayant essayé la piste. Pour rappelle, ce circuit Bugatti réservé pour les 24 heures motos a une longueur de 4,183 km avec plusieurs épingles serrés à négocier. Pendant ces essais, Yamaha signe la seconde performance. En troisième position il y avait les motos BMW. En signant cet exploit l’équipe Kawasaki semble s’être totalement remise de son échec au Bol D’or de septembre 2017. Pour rappel, l’écurie Kawa était contrainte de quitter prématurément cette course majeure dans le mode des deux roues. Des soucis mécaniques bien frustrants étaient à l’origine de ce cuisant abandon. Alors les tours de pistes au Mans étaient pour elle une revanche.

Une spectaculaire chute pour l’écurie Yamaha

La team Yamaha a également fait parler d’elle pendant ces 24 heures motos du Mans. Deux pilotes de cette marque japonaise ont pris part à la compétition. Ils étaient parmi les leaders de la course lorsque l’un d’eux a raté un virage. Marvin Fritz, un habitué des lieux a mal négocié la courbe Dunlop et part en vrille. Sa moto a fait plusieurs tonneaux avant de s’immobiliser sur le bord de la piste. La bête de course ne se relève pas et quitte la compétition. Le Numéro 7 termine ainsi son aventure en navette. En dépit de ce tragique accident, le numéro 94 a maintenu sa position. Seul, le pilote Yamaha a tenu tête à la Honda no 5 et la BMW no 9. Sorti indemne de sa spectaculaire chute, Marvin Fritz n’était pas le seul malheureux du 24 heures motos 2018. Mathieu Gines a également perdu le contrôle de sa Kawasaki.

BMW était au top de sa performance

Les marques japonaises n’étaient pas les seules à faire parler d’elles pendant ces 24 heures du mans version moto. L’équipe Tecmas BMW a également fait sensation dès les essais. Aux premiers roulages, les pilotes du constructeur allemand ont devancé la team Kawasaki avec une moyenne de 1’37″015. Le meilleur temps revient à Julien Da Costa. La marque au damier entend se faire une place en moto comme pour les voitures. Pour information, elle présentera ses nouveautés au Salon de Pékin 2018 à partir du 25 avril. A suivre de près.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *